[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Web Creator] [LMSOFT]

 © Copyright  QTC 2009 - Tous droits réservés Reproduction et Rediffusion Interdite

  
Jean Marc, l'avez-vous déjà vu ?
Un service à vous couper le souffle
Je vous assure, il n'y a pas d'esbrouffe
A chaque match, c'est du plein la vue.

Si j'vous parle plutôt des anciens,
C'est parce que j'en fais partie
Le sport est entré dans ma vie,
Si vous saviez qu'ça fait du bien.

Merci aussi aux bénévoles
Qui entraînent nos jeunes joueurs
Et les encadrent avec bonheur
Ils mériteraient une auréole.

Je ne peux oublier Nelly,
Depuis le CM2, elle me suit
Elle est tellement utile aux p'tits
Je ne peux que lui dire merci.

Sur Robert, un tout dernier mot,
Il mérite bien un coup d'chapeau
Il porte le club à bout de bras
Avec lui, rarement de coup bas.

Après ce long tour d'horizon
Et rédigé à ma façon
Je vous souhaite une bonne soirée,
Et à vous tous une bonne année.

     Jean Claude Mollet.
  
Ce poème a été créé et lu par Jean Claude Mollet à l'occasion du 25ème anniversaire du Quiévrechain Tennis Club, qui a été fêté le samedi 23 janvier 2010 à la salle Céline Coquelet.
Quand on regarde derrière nous
On ne peut qu'être fiers de tout
Bien sûr, tout n'est pas parfait
Nous sommes tous conscients de ce fait.

Des jeunes sont venus très nombreux
S'essayer au tennis, un peu
Certains sont restés, très heureux
De pratiquer un sport, pour eux.

Depuis le niveau est monté
Des joueurs ont fait leurs preuves
A chaque fois quand ils le peuvent
ça aussi, c'est notre fierté.

Les Belges nous ont rejoints en nombre,
Aux Français, ils n'ont pas fait d'ombre
Au contraire, l'ambiance est meilleure,
La bière y contribue d'ailleurs.

Dans le club, il y a quelques cas,
Des joueurs qui s'font du tracas
Parmi eux, je pense à Alain,
S'il perd un match, il y a du chagrin.

Prenons un autre exemple flagrant:
Patrick pour ne pas le nommer,
Un style que les filles aiment copier
Tellement, il est élégant.

Un p'tit nouveau nous a rejoints
Pourtant champion d'javelot, aux points
C'est Walter, oui, oui, c'est bien lui,
Un coup droit à se relever la nuit.
  
Comment pratiquer le tennis
Dans un village comme le nôtre ?
Appeler Robert et Philippe son fils
Faire appel à quelques autres.

Mettre en place toutes les structures
Y croire dur comme fer, c'est sûr
Développer ce sport en plein essor
Convaincre les élus de notre effort.

Des débuts laborieux bien sûr,
Mais très vite un soutien pur et dur
Des jeunes doués pour ce sport
Et nous voilà déjà plus forts.

L'encadrement va s'installer,
Des équipes vont être créées
La compétition peut commencer
Le haut niveau, on va l'viser.

Le Q.T.C. est enfin né
Son Président l'a fait connaître
Et l'a tenu de main de maître,
Une qualité que l'on n'peut nier.

Autour de lui, toute une équipe
Avec des moments épiques
Des gens à la hauteur surtout
Capables de répondre à tout.

Et puis, il y a la bonne ambiance,
ça frise presque l'excellence...
J'exagère un peu mais c'est mieux,
ça fait plaisir à nous, les vieux.

  
"Volée" poétique
du secrétaire
du Q.T.C.